Sur Le Rivage

  • : Sirène
  • Sirène
  • : photographies, poèmes, notes, citations, outils numériques...
  • Contact

Cap sur...

La Galerie de la Sirène
Photos classées par thèmes


Le Mémo de la Sirène
Portail de ressources Internet

Barbotage

Droits de repro

Creative Commons License
Ces textes et illustrations
sont mis à disposition
selon les termes de la
licence Creative Commons
Paternité
Pas d'Utilisation Commerciale
Pas de Modification

Merci de ne pas
les utiliser
sans mon accord et
après m'avoir communiqué
l'adresse de votre site.

Ils doivent être accompagnés
de la mention et du lien :

© Sirène
http://sirene.over-blog.fr


Stop la pub !

 

_1200540.jpg

 

Pour éviter de voir

des pubs inopportunes

en Cie de Sirène,

vous pouvez installer

le module Adblockplus.

28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 08:48
 
 
CARREFOUR [karfur] n.m. - v. 1120 ; bas lat. quadrifurcum "à quatre fourches" :
1. Endroit où se croisent plusieurs voies -> bifurcation, croisée (des chemins), croisement, embranchement, étoile, fourche, intersection, patte-d'oie, rond-point ; échangeur.
2. FIG. Conjoncture où l'on doit choisir entre diverses voies.

Mouairf ... enfin, merci Robert ...


Comment savoir
quel embranchement choisir
à un carrefour ?


Fide--lite--.jpg


Ce jour-là, le 3 septembre 2005 à 17h22,
j'avais tourné à gauche ...

Et depuis, j'ai beau passer et repasser à ce carrefour, le panneau n'est plus là. Le scotch devait être de mauvaise qualité, ou quelqu'un a finalement emporté fièrement la fidélité sous le bras …
Le voilà à l’abri des faux pas …
Mais moi, je vais devoir me débrouiller sans signalisation …


Pourquoi ce chemin,
plutôt qu’un autre ?
Comment font les autres ?
Se rendent-ils sereinement
à une adresse précise ?
Ont-ils un itinéraire tout tracé ?
un plan ?

Et pour ceux qui ne savent pas exactement où ils souhaitent se rendre, comment choisir la voie ? En suivant la plus facile, la plus agréable ? Mmmh … mais cette tentation risque d’être vite rabrouée par tout surmoi ayant mijoté pendant ses premières années dans une marmite, au court-bouillon de Comtesse de Ségur, de paraboles bibliques et autres condensés de morale judéo-chrétienne ... Le chemin le plus agréable n’est JAMAIS celui qu’il faut emprunter …

Du fond de l’enfance, un récit m’évoque le choix entre deux voies : une large et agréable, l’autre caillouteuse et étroite ... impossible de remettre la main dessus, le filou se défile … mais il imprègne la mémoire et les actes …

Dans la Bible pullulent des textes sur ce thème-là. Comme chez Matthieu (7,13) ...
« Les deux voies : Entrez par la porte étroite. Large, en effet, et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s’y engagent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent. »

Mais je préfère imaginer qu’il s’agit d’une métaphore crapuleuse …






Partager cet article

Repost 0
Publié par Mathilde - dans Amour
commenter cet article

commentaires