Sur Le Rivage

  • : Sirène
  • Sirène
  • : photographies, poèmes, notes, citations, outils numériques...
  • Contact

Cap sur...

La Galerie de la Sirène
Photos classées par thèmes


Le Mémo de la Sirène
Portail de ressources Internet

Barbotage

Droits de repro

Creative Commons License
Ces textes et illustrations
sont mis à disposition
selon les termes de la
licence Creative Commons
Paternité
Pas d'Utilisation Commerciale
Pas de Modification

Merci de ne pas
les utiliser
sans mon accord et
après m'avoir communiqué
l'adresse de votre site.

Ils doivent être accompagnés
de la mention et du lien :

© Sirène
http://sirene.over-blog.fr


Stop la pub !

 

_1200540.jpg

 

Pour éviter de voir

des pubs inopportunes

en Cie de Sirène,

vous pouvez installer

le module Adblockplus.

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 22:53


IMG-1732-copie-1.JPG
Sois accueillant, sois sans mémoire.
N'espère pas ce qui fut hier,
attends, désire, ne crains pas.


Henri Gougaud, L'homme à la vie inexplicable






Repost 0
Publié par Mathilde - dans Citatrucs
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 15:58
Je cogite, je cogite ...
et je papote,
parce que, pour rependre l'expression
de Marjane Satrapi dans Broderies,


"parler c'est le ventilateur du coeur."


Et tous les jours, j'apprends un peu ...
A force de pédaler,
je vais bien finir par arriver quelque part ?


IMG-1730.JPG

J'ai reçu aujourd'hui un bien beau message,
à propos des 4 points d'ancrages,
des 4 clés du couple
...

Cela fait une cinquième clé pour avancer,
la plus belle de toutes
la clé de voûte :
le Coeur.





Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:28
"[Charles Fort] pense que la plupart des gens essaient de comprendre le présent à partir des évènements de leur passé. En d'autres termes, sans s'en rendre compte, ils ont tendance à déformer la réalité pour qu'elle corresponde à ce qu'ils voudraient qu'elle soit. L'être humain  aime voir ce qu'il est censé voir et trouver ce qu'il est censé trouver".

BALLIETT, Blue - L’énigme Vermeer - Nathan, 2007


 
petit-homme-2.jpg
Cherche-t-on toujours à retrouver et revivre ce que l'on a déjà connu ou vécu ?

Dans toute nouvelle relation, est-on attiré par ce quelque chose d'indicible et familier ...
dans le visage, les gestes de l'autre ...
dans nos propres sentiments ?

A-t-on une petite voix intérieure
pour nous guider ?
A-t-on la clé ?




Repost 0
Publié par Mathilde - dans Citatrucs
commenter cet article
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 21:09
truc.jpg

La semaine dernière, alors que nous devisions allègrement sur un thème inépuisable - le couple - mon ami Mathieu s’exclama : "Mais comment, je ne t'ai jamais parlé de ma théorie du tabouret ?"

Face à mon désarroi, il s'est empressé de combler cette lacune.
Finalement – et je ne sais pourquoi je me suis jusqu’alors autant compliqué la vie, c'est très simple. Une relation de couple, c’est comme un tabouret : s’il lui manque un de ses quatre points d’ancrage, elle est bancale.

Bon alors là, je ne retranscrirai pas très exactement les paroles de mon ami, non seulement parce que je ne m’en souviens pas précisément et que je craindrais de trahir ses propos avisés, mais aussi parce que j’ai préféré traduire ça dans ma propre version, toute en poésie memnotechnique.



Voici donc la théorie des 4 Clés du Couple :

CulConfiance
Communication - Considération


Version sous-titrée :
La considération ?
L’estime que l’on porte à l’autre,
ce que l’on partage comme valeurs, goûts, centres d’intérêt …
ce que l'on a en Commun ...



Et zou, c’est tout pour aujourd’hui.


 
Repost 0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 20:32
Le phénix (du grec ancien φοῖνιξ / phoinix) est un oiseau fabuleux, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s'être consumé sous l'effet de sa propre chaleur. Il symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection.

Grace2.jpgGrace.jpgGrace3.jpg



Cette image du phoenix m'est venue aujourd'hui ...

J'ai longtemps pensé, ou espéré, que la vie était linéaire ... Un chemin sur lequel on avance en enrichissant ses pensées, ses connaissances, ses relations, au fil du temps.

Mais au fur et à mesure que j'avance sur ce chemin, que j'observe aussi le cheminement de mes amis, je me dis qu'il est plutôt tortueux, empruntant des détours auxquels on ne s'attendait pas. Et il faut parfois laisser bien des choses en chemin, pour le poursuivre. Des pensées illusoires, des gens ... Nous n'accumulons pas, mais apprenons à lâcher et accueillir d'autres idées, d'autres personnes. Surprises.

Combien de vies aurons-nous
dans notre vie ?

Combien de fois allons-nous
renoncer puis recommencer ?

Que reste-t-il de ce que nous avons été
dans ce que nous devenons ?



grace---I.jpg


Plus de dix ans après,
avons-nous beaucoup changé ?

Repost 0
Publié par Mathilde - dans Pensée du jour
commenter cet article